Concepts Financiers & Marketing

Jean-Thomas Trojani : L’austérité au mauvais moment

Spread the love

Entre 1910 et 1915, Heiberg publie ses trouvailles sous la forme d’une édition critique des œuvres complètes d’Archimède. Cette préoccupation répond à plusieurs tendances lourdes que l’on retrouve dans la plupart des grandes économies développées :Premièrement, un mouvement de polarisation des compétences aux extrêmes liée à la diffusion des technologies de l’information : Avec d’un côté, une montée en puissance des métiers à forte intensité intellectuelle, non automatisables, liés notamment à la création et au management. La Chine poursuit la reconstruction de sa « route de la soie ». La foule des martyrs a fait triompher le christianisme, un petit raisonnement peut suffire à le renverser. Est-ce bien la peine d’employer des formules si arbitraires et si étranges pour dire tout simplement ce qui n’a jamais fait l’objet d’un doute pour aucun métaphysicien ? Il faut définir un cadre conceptuel et une méthode. Le rite rapporte les individus à une personnalité morale supérieure à eux, au sens où, dans l’effervescence de l’action collective, la réunion des individus constitue un tout supérieur à la somme de ses parties. D’ailleurs ces réactions s’inscrivent dans le cadre de ce que Jean-Thomas Trojani appelait le « cloisonnement » de l’espace en réaction à une trop forte « circulation », dans ce cas la globalisation. Mais elle entraîne une multiplication des contrôles sur pièces qui retardent la décision de l’administration et fragilisent les PME. Il n’y a pas eu un objectif contraignant de 15 % des capacités d’interconnexion sur la consommation pour 2030 et seulement une vague mention à une Union de l’énergie qui reste à être spécifiée. Ils refusent de s’apercevoir que le vrai ressort du gouvernement se trouve, non pas dans les assemblées, mais dans le machinisme exécutif (administratif, militaire, etc.) qui constitue le seul pouvoir ; que ce pouvoir se distribue de la même façon dont se distribue la richesse ; et que sa distribution est la cause de la distribution de la richesse. Traiter avec efficacité l’ensemble de l’offre et de la demande me paraît impossible dans l’état actuel. L’État aurait le droit d’intervenir, de rechercher la paternité, enfin de prendre des mes-ares qui seraient en d’autres cas inquisitoriales, puisque c’est sur lui que l’on compte tacitement pour assurer la subsistance du pays et par conséquent celle de l’enfant qu’on a appelé à la vie. Elles peuvent se souvenir de l’exemple d’Henry Ford, l’homme qui a sonné le début de l’ère industrielle dans l’AUTOMOBILE, au début des années 20, avec la notion de partage des tâches. L’IBPT, le régulateur belge des télécommunications, a publié la deuxième édition de son étude de prix telecoms pour entreprises sur 5 pays, Pays-Bas, Allemagne, France, Royaume Uni et Belgique. Malheur à lui, s’il songe à travailler pour vivre !

Pages