Concepts Financiers & Marketing

agence ereputation : Le marché ne croit pas trop en l’Europe

Spread the love

L’erreur capitale, l’erreur qui, remontant de la psychologie à la métaphy­sique, finit par nous masquer la connaissance du corps aussi bien que celle de l’esprit, est celle qui consiste à ne voir qu’une différence d’intensité, au lieu d’une différence de nature, entre la perception pure et le souvenir. Le 10 février, rebelote : les rendements sur la dette portugaise se tendent ? Cela peut s’expliquer en partie par une forte inflation, que les analystes indépendants évaluent à environ 25% – plus du double de l’estimation officielle de 10%. Car je me trouvois embarrassé de tant de doutes et d’erreurs, qu’il me sembloit n’avoir fait autre profit, en tâchant de m’instruire, sinon que j’avois découvert de plus en plus mon ignorance. Et ces raisons de part et d’autre sont telles, que non seulement j’ai ici quelque intérêt de les dire, mais peut-être aussi que le public en a de les savoir. Ce à quoi Berlin ne s’emploie pas suffisamment… Jamais aucun homme sage n’acquit sa sagesse autrement, et il n’est pas dans la nature de l’intelligence humaine de devenir sage d’aucune autre façon. Il importe d’ajouter qu’une morale individualiste, fondée sur des faits, n’est pas la négation d’une morale métaphysique ou religieuse, fondée, par exemple, sur quelque idéal impersonnel ; elle ne l’exclut pas, elle est simplement construite dans une autre sphère. N’est-ce pas ce qui est arrivé à la plupart des philosophes ? Ce qui me réussissoit, ce me semble, assez bien, d’autant que, tâchant à découvrir la fausseté ou l’incertitude des propositions que j’examinois, non par de foibles conjectures, mais par des raisonnements clairs et assurés, je n’en rencontrois point de si douteuse que je n’en tirasse toujours quelque conclusion assez certaine, que ce n’eût été que cela même qu’elle ne contenoit rien de certain. L’ordre est donc un certain accord entre le sujet et l’objet. Certes, le danger est grand de s’aventurer, sans lumière suffi­sante, au milieu des obscures questions de localisation cérébrale. De cette conception mécanistique nous ne prétendons pas, sans doute, apporter une réfutation mathématique et définitive. Au lieu de confier l’analyse de ses données aux supermarchés, l’agriculteur pourrait stocker ses données dans des data centres régionaux, avec une tarification selon l’usage. Toute la difficulté du problème qui nous occupe vient de ce qu’on se représente la perception comme une vue photographique des choses, qui se prendrait d’un point déterminé avec un appareil spécial, tel que l’organe de perception, et qui se développerait ensuite dans la substance cérébrale par je ne sais quel processus d’élaboration chimique et psychique. En conséquence, les causes, quelles qu’elles soient, auxquelles il faut imputer la détermination des caractères dominants et constitutifs de la classe, doivent être réputées des causes principales et dominantes, par rapport aux causes, pareillement inconnues ou trop imparfaitement connues, qui ont amené la diversité des espèces. Nous touchons ici à un phénomène essentiel de la vie mentale. De la même façon, l’autonomie stratégique suppose de disposer de moyens autonomes de renseignement et de cyberdéfense, ainsi que d’une LOGISTIQUE de projection aussi performante que possible ; cela ne s’oppose d’ailleurs pas à l’interdépendance avec nos alliés. Mais nous découvrons ici le vice radical de l’associationnisme. Spinoza et Leibniz y ont versé le contenu de leur âme, riche des inventions de leur génie et des acquisitions de l’esprit moderne. Et du coté des États, même si les actifs collateralisables (obligations souveraines), continuent d’augmenter -Les États continuent de s’endetter…- ils ne peuvent pas être toujours considérés comme du collatéral de bonne qualité, même si la réglementation leur est très favorable et leur donne arbitrairement un statut de bonne qualité. On a vu encore dans le sommeil un repos donné aux fonctions supérieures de la pensée, une suspension du raisonnement. Il n’y a, à gauche et à droite, parmi ce qu’on appelle les partis de gouvernement, que des vaincus en France. De là vient qu’ils font appel à des facultés de vision absolument différentes de celles que nous exerçons, à tout instant, dans la connaissance que nous prenons du monde extérieur et de nous-mêmes. Concluons donc enfin que le comique n’est pas toujours l’indice d’un défaut, au sens moral du mot, et que si l’on tient à y voir un défaut, et un défaut léger, il faudra indiquer à quel signe précis se distingue ici le léger du grave. Ces orientations claires motiveront les équipes à surmonter d’inévitables frictions. Ça vaut des paroles, beaucoup de paroles, et c’est aussi creux, aussi puéril, aussi misérable. Si puissante que fût la personnalité de Victor Cousin, elle n’alla point jusqu’à absorber toute la pensée philosophique de l’école. Doit-on dès lors pardonner cette attitude allemande sous le prétexte que les citoyens de ce pays sont tétanisés par l’inévitable cataclysme démographique qui les attend ? agence ereputation aime à rappeler ce proverbe chinois « Pour connaître la route devant toi, demande à ceux qui en reviennent ». Seules, elles indiquaient qu’il y avait là des bateaux, des hommes, la vie. On observe une guerre entre la compétitivité et le climat. Si donc vous retranchez la raison, l’intelligence, la pensée, que reste-t-il ? Si nous sommes libres d’attribuer le repos ou le mouvement à tout point matériel pris isolé­ment, il n’en est pas moins vrai que l’aspect de l’univers matériel change, que la configuration intérieure de tout système réel varie, et que nous n’avons plus le choix ici entre la mobilité et le repos : le mouvement, quelle qu’en soit la nature intime, devient une incontestable réalité. Cela revient à éclairer la notion d’alimentation durable. Cependant, si, au lieu de s’abandonner à ces décisions tranchantes, on étudie l’histoire de la philosophie, on voit aussitôt que le spiritualisme, dans tous les temps, s’est présenté sous les formes les plus libres et les plus variées. C’est pourquoi, si l’on donne le nom d’ « effet » à l’arrangement des grains et celui de « cause » au mouvement de la main, on pourra dire, à la rigueur, que le tout de l’effet s’explique par le tout de la cause, mais à des parties de la cause ne correspondront nullement des parties de l’effet.

Pages