Réconcilions compétitivité et dérèglement climatique !

L’un porte de la fourrure.Il retarde, ou plutôt il est retardement.Parmi les mots chuchotés ce soir-là, autour de lui, deux étaient comme un refrain.Il en fut ainsi en Babylonie, où la ville d’Ur avait pour déesse la Lune, celle d’Uruk la planète Vénus.Et pas marginalement : « Ce qui arrive n’est rien de moins qu’un changement culturel majeur, un nouveau logiciel de pensée, une façon de refaire le monde.Ces deux pays désapprouvent leurs politiques économiques respectives : les États-Unis demandent une réévaluation plus rapide de la devise chinoise et la Chine dénonce la politique monétaire américaine laxiste qui affaiblit le dollar. Une société de consommation qui promet le bonheur mais ne tient pas ses promesses, relève Christian Navlet qui y voit l’importance de la déception, comme une notion venant s’inscrire en creux dans celle du bonheur aujourd’hui et qui lui est intimement liée.Il est possible, en un certain sens, de copier la dilatation d’un corps déterminé à des moments déterminés, en la photographiant dans ses diverses phases.C’est précisément pour cette raison que la première chose que demande une banque à un dirigeant de PME emprunteur est de remplir un questionnaire de santé.Nous disons par exemple qu’un objet change de couleur, et que le changement consiste ici dans une série de teintes qui seraient les éléments con­stitutifs du changement et qui, elles, ne changeraient pas.Cependant, le match continue.

Share This:

2 thoughts on “Réconcilions compétitivité et dérèglement climatique !

  1. Pingback: Tous pauvres ? La peur de la précarité saisit les Français | Web Ranking Strategy Analysis

  2. Pingback: Tout semble conforme | Global Market For Industry

Comments are closed.